Des lustres que je n'avais pas fait de macarons! Mais pourquoi ça? Parce qu'une fois que j'ai le nez dedans, j'ai beaucoup de mal à m'en défaire, et je pourrais en croquer des montagnes :p).

J'en prépare souvent des tonnes au moment des fêtes pour les offrir à ma famille ou mes collègues, mais je n'ai jamais le temps de dégainer l'appareil photo qu'ils sont déjà tous dévorés^^!

J'ai déjà essayé plusieurs recettes différentes pour les coques, et après quelques ratages, je n'était jamais contente du résultat...jusqu'à ce que je tombe sur la vidéo des macarons inratables (du site qui porte bien son nom), il y a un peu plus d'un an et demi, et que je comprenne enfin mes erreurs.

Depuis, je dois dire que je m'en sort plutôt bien, non?!

Alors en avant pour la recette et les précieux conseils...

 

macarons chamallows 1

 

 

Pour 24 macarons environ

- 56 g de blancs d'oeufs

- 72 g de sucre en poudre

- 64 g de poudre d'amandes

- 64 g de sucre glace

- colorant en poudre

Crème de Chamallows®

- 120 g de Chamallows® rose

- 60 ml de lait

 

La veille, séparez les blancs d'oeufs et réservez-les au frais dans un récipient hermétique.

Le lendemain, sortez-les au moins une heure avant la préparation des macarons.

Pesez tous les ingrédients et séparez en deux la quantité de sucre en poudre.

Mixez finement la poudre d'amandes et le sucre glace ensemble.

Tamisez ce mélange et réservez.

Commencez à monter les blancs d'oeufs en neige, à faible vitesse, à l'aide d'un robot.

Quand ils commencent juste à former une mousse et commencent à peine à tracer des sillons, versez la moitié du sucre en poudre.

Laissez tourner le robot à la même vitesse jusqu'à ce que les blancs forment un bec d'oiseau. Pour vérifier, arrêtez le robot et relevez le bras, il faut que vous obteniez un pic bien large et d'apparence crémeuse.

Versez aussitôt le sucre en poudre restant et montez légèrement la vitesse du robot, pour serrer les blancs.

Les blancs sont prêt lorsque le sucre est totalement dissout (goûtez, il ne doit pas craquer sous la dent).

Passons au macaronnage, l'étape la plus délicate car le mélange ne doit pas être trop liquide ni trop dense.

Versez le mélange sec sur les blancs et incorporez un peu de colorant en poudre.

A l'aide d'une maryse (ou une corne si vous avez), soulevez les blancs pour incorporez progressivement les poudres.

Quand la pâte est homogène, grattez la surface, toujours avec la spatule, pour faire remonter les blancs (le mélange brille).

Continuez le macaronnage jusqu'à ce que la préparation soit un peu plus liquide mais pas trop.

Pochez les macarons sur une plaque recouverte de papier cuisson et laissez croûter une heure.

Quand les macarons sont prêt (ils ne collent plus au toucher), enfournez-les dans un four préchauffé à 150°C.

Faites-les cuire entre 12 et 14 minutes suivant leur grosseur et votre four (surveillez bien).

A partir des 12 minutes, ouvrez la porte du four toutes les 30 secondes pour vérifier la cuisson et laissez échapper l'humidité restante.

Les macarons sont cuits lorsque la coque est solidaire de la collerette.

Sortez-les du four et attendre un peu avant de les décoller.

Laissez refroidir et préparez la crème de Chamallows®.

Faites chauffer le lait et mettre à fondre les Chamallows® tout en remuant.

Laissez tiédir avant de garnir les coques des macarons.

Réservez au frais dans une boîte hermétique.

 

macarons chamallows 3

 

macarons chamallows 4

 

 

 

Verdict : irrésistible!!!

Conseils : Une fois tamisée, on perds de la matière, avec la poudre d’amande de supermarché, vous perdez 15%, avec de la poudre d’amande de très bonne qualité, vous perdez 5%. Avec le sucre glace on perds globalement entre 1 et 5%.

Ne laissez pas croûter vos macarons à côté d'un point d'eau sinon ils craqueront lors de la cuisson.

N'enfournez pas 2 plaques de macarons en même temps car celle du dessous emprisonnera l'humidité et fera craquer les macarons du dessous.

Enfin, pensez à installer un déshumidificateur spécial réfrigérateur car l'humidité est l'ennemi du macaron, et ils risquent fortement de se ramollir lors du passage au frais.

En somme, ces petites mignardises sont un délice qui méritent une certaine patience...mais quand on voit le résultat, ça vaut le coup, non?!

Bonne semaine...

Print Friendly and PDFPrint Friendly